Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 21 à 30 sur 30
  1. #21
    Utilisateur Exceptionnel Avatar de Switch
    Inscription
    04-2008
    Âge
    31
    Ville
    Toulouse Purpan
    Année
    DESC
    Messages
    2 977

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Je n'en ai pas mais visiblement vous pouvez les interpeler sur Twitter

  2. #22
    Membre Avatar de TiGabi
    Inscription
    11-2005
    Année
    Odontologie
    Messages
    58

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    http://www.fsdl.fr/tpg-le-tiers-paya...WS1PY.facebook

    Notre ministre de tutelle, Mme Marisol Touraine, jamais la dernière quand il s’agit de nuire aux libéraux, s’apprête à mettre en vigueur le tiers payant généralisé (TPG), tout d’abord aux médecins, puis aux autres professionnels de santé.

    Alors, idéologie, démagogie, volonté de nuire ou dissimulation subtile de l’abandon annoncé de l’état du secteur de la santé ?

    En fait il s’agit un peu de tout cela.

    Tout d’abord un petit historique.

    Passons sur l’épisode de la carte violette spécifique aux chirurgiens-dentistes dans les années 80, qui consistait en un tiers payant avec participation des praticiens pour en bénéficier ( !) et qui est mort né sous la levée de bouclier de la profession.

    Ensuite ce fut la carte santé dans les années 90, ancêtre de la CMU. A l’époque, des statistiques précises de dépenses de santé pour les bénéficiaires de cette carte santé étaient tenues. Sans surprise, un surcroit de 10% de consommation de soins était noté pour ces patients.

    Puis vint la CMU, telle que nous la connaissons actuellement. L’existence de celle-ci, et de l’AME, valide de fait le tiers payant pour les plus démunis, plus de 10 millions de personnes. Alors pourquoi l’appliquer à tous ?

    Quel impact pour les patients ?

    Le règlement direct du patient à son médecin, son infirmière ou son chirurgien-dentiste est une démarche saine de reconnaissance du soin réalisé. C’est un acte fondamental qui favorise la réussite du traitement médical car le patient marque ainsi sa volonté de se prendre en charge pour sa santé.

    Lorsqu’il n’y a pas de règlement direct des honoraires au praticien cela fait croire à une fausse gratuité et dévalorise les actes de soins. Le tiers payant s’interpose dans la relation patient / praticien et les soins deviennent un dû qui correspond à une cotisation, la guérison devenant normale et exigible.

    Quel impact sur la qualité de soins ?

    L’échec généralisé des différentes campagnes de prévention gratuites montre bien que la gratuité n’a pas d’influence sur la prise de conscience de la population quant à sa santé. Au contraire, le fait de ne plus payer de consultation va entrainer une augmentation de la médecine d’urgence au détriment de la mise en place, essentielle sinon indispensable, d’une politique de prévention efficace.

    Quel impact sur les finances publiques ?

    Quand un gouvernement qui veut faire 10 milliards d’euros d’économie dans le secteur de la santé déclare la mise en place du TPG pour les cabinets médicaux libéraux, on est en droit d’être surpris.

    Toute la subtilité de la manœuvre est là : quel meilleur moyen que le TPG pour masquer aux yeux de la population le transfert de la santé au secteur privé, à savoir les complémentaires santé ?

    Loi Le Roux, mutuelles obligatoires, TPG, tout ceci permettrait à Marisol Touraine de privatiser la santé et de livrer ses acteurs majeurs, les soignants, pieds et poings liés aux assureurs et mutuelles.

    Quel impact sur l’économie des cabinets libéraux ?

    L’exemple des pharmaciens qui ont appliqué ce système doit nous alerter au plus haut point.

    Le temps passé à recouper les retours de tiers payant sera considérable, et les tarifs de soins dignes des pays du tiers monde qu’on nous impose ne nous permettront pas d’embaucher pour faire face à ce surcroit de travail. Les syndromes type « burn out » touchent de plus en plus de médecins libéraux, mais cette mesure pourrait avoir des répercussions encore plus dramatiques.

    D’autre part, le règlement direct par les caisses ou par les complémentaires donnerait à celles-ci un pouvoir absolu sur les libéraux. Comme les pharmaciens avec les médicaments génériques, nous devrons tout accepter sous peine de subir un défaut de paiement en cas de litige ou de réforme gouvernementale.

    Conclusion

    La mise en place du TPG n’apporterait aucune amélioration en termes de santé publique car elle contribuerait à déresponsabiliser les patients et à repousser la mise en place souhaitable d’une politique de prévention axée sur l’accessibilité mais également sur l’obligation.

    Le coût de cette mesure pour les cabinets libéraux serait abyssal et le spectre de faillites, d’abandon de la profession serait bien présent.

    Mais le plus grave avec ce tiers payant généralisé, c’est qu’il représenterait le dernier clou planté dans le cercueil de la médecine libérale.

  3. #23
    Jeune Membre
    Inscription
    06-2014
    Âge
    25
    Ville
    Paris XII - Créteil
    Année
    DFGSM 3 / "L3"
    Messages
    9

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Bonjour,


    Le sujet du tiers payant intégral est un sujet quelque peu particulier. Madame la Ministre en fait clairement un affichage politique : nous connaissons donc parfaitement le principe, sans avoir aucun élément sur ses modalités d’application.
    Tout d’abord, pour clarifier la situation, il n'y a pas d'urgence face à cette problématique : le calendrier parlementaire ne démarre qu'en septembre, et l’examen de la loi ne se fera pas avant le premier semestre 2015. A cela, il faut rajouter l'émoi de la plus grande partie des syndicats de médecins qui va sensiblement ralentir le calendrier, qui prévoit une extension du dispositif pour 2017. Il est peu probable que la loi passe telle quelle début 2015.
    Il faut commencer par rappeler, malgré toutes les oppositions qui ont pu se faire entendre, que le concept de tiers payant généralisé en lui-même est louable : il ferait tomber une barrière dans l’accès aux soins, et permettrait aux personnes renonçant aux soins de rattraper le niveau de dépenses actuel des plus aisés. Ce sont là les conclusions d’une étude menée par le CREDES il y a maintenant une quinzaine d’années, et dont le titre ne laissait que peu de doutes sur les ambitions initiales de l’enquête : “Le tiers-payant est-il inflationniste ?”.
    Ce dispositif existe pour les accidents du travail, les maladies professionnelles, pour les personnes bénéficiant de la CMU (Couverture Médicale Universelle), de l’Aide Médicale d’Etat (AME) et pour les actes de prévention dans le cadre d’une campagne de dépistage. Il est également appliqué dans des centres de santé et les hôpitaux. Le constat est simple : alors qu’une partie de la population a aujourd’hui accès à ce dispositif, tous ne l’utilisent pas. Ce sont là les limites d’une suite de dispositifs un peu complexes, forcément mal compris par ceux qui s’approprient le moins bien notre système de santé.
    Rappelons donc une évidence : cette mesure permettra d’améliorer l’accessibilité aux soins. La question qui reste est simple : à quel prix ?
    Je veux insister sur deux des arguments qui sont le plus souvent avancés par les opposants au tiers-payant généralisé (TPG).
    La surcharge de travail pour les médecins :C’est un fait : plus on augmente les acteurs du financement du soin, plus la gestion est complexe et fastidieuse. D’autant plus que les financeurs (Assurance-Maladie et organismes d’assurance complémentaire) n’ont pas vocation à dépenser sans regarder. Cette surcharge administrative est déjà quotidienne pour les médecins et l’ANEMF l’a toujours dénoncée. Le tiers-payant généralisé est une opportunité supplémentaire de porter des propositions qui vont dans le sens d’une montée en charge du temps médical et d’une diminutionn du temps administratif.
    La surchage administrative liée au TPG est réelle : la contrainte financière l’est encore plus. Une étude menée sur des centre de santé parisiens a montré que le surcoût lié au traitement du paiement était en moyenne de 4,38€ par acte, et qu’il restait élevé quelque soit la qualité des procédures mises en place.
    Partant de là, la question qui doit être mise sur la table est simple : le médecin accordera-t-il autant de temps à ces patients sachant ces contraintes ? La logique d’accessibilité s’appliquera-t-elle en réalité ?

    Lenteur du versement de la CPAM et rejets : Le surcoût est réel : il correspond, en premier lieu, à des surcharges liées au financement d’un travail administratif. Mais il est aussi, dans une certaine mesure, le fait de la Caisse Primaire d’Assurance-Maladie. C’est un problème qui touche déjà les professionnels pratiquant le tiers payant (masseur-kinésithérapeutes, infirmiers, pharmaciens, médecins). Les délais de remboursement peuvent aller jusqu’à 4 mois, et il n’est pas rare de les voir s’allonger encore pour certains cas particuliers. Le non-respect du médecin traitant constitue, avec d’autres, des motifs de rejet de la demande de remboursement, et donne lieu à des procédures très longues. Ces rejets ne sont pas négligeables : ils concernent parfois jusqu’à 20% des demandes de remboursement.
    Cette problématique n’est pas nouvelle, et elle avait d’ailleurs été pointée il y a 4 ans par le ministère : “De manière unanime, les centres de santé font état d’une aggravation des coûts de gestion du tiers payant [...] :- par les difficultés de gestion du dispositif, les patients hésitant à signaler s’ils ont déjà déclaré un autre médecin traitant ou s’il n’en ont pas déclaré du tout. Dès lors la pénalisation pour non respect du parcours de soins est imputée au centre qui, soit mettra beaucoup de temps et d’énergie à recouvrer des factures de quelques euros, soit les passera en pertes et profits. La possibilité de consulter en ligne la position des patients au regard de ce dispositif a amélioré la situation, mais cela reste aujourd’hui une activité consommatrice en temps et non rémunérée.”(“Rapport sur les centres de santé” de 2007 par Dominique Acker de la direction de l’hospitalisation et des soins, devenue depuis HPST (2010): direction générale de l’offre de soins (DGOS)

    Tous ces dysfonctionnement vont à l’encontre de l’optimisation du temps médical du médecin : ils sont connus depuis longtemps, et ont fait l’objet d’un grand nombre de rapports. De l’aveu de tous, la généralisation du tiers-payant ne pourra se faire dans les conditions actuelles. La coordination entre les organismes complémentaires, la CPAM, les médecins et le patient est un “défi technique considérable” : ce sont les mots de la Ministre.
    Nous ne pouvons pas souscrire à un discours qui opposerait un ministère aveugle à des médecins à l’agonie. L’opposition de blocs et la médiatisation outrancière ne font pas partie de nos valeurs : le sujet est complexe, il ne peut pas appeler des réponses trop simples. L’ANEMF a vocation à représenter les étudiants en médecine : elle a vocation à le faire avec sérieux, pragmatisme et recul. Il ne s’agit pas, pour nous, de venir grossir dans l’urgence les rangs de ceux qui s’opposent à corps et à cris au tiers-payant généralisé. Il faut, tout au contraire, prendre le temps d’informer, de débattre et de produire une réaction concertée. C’est ce qui a toujours forger l’identité de notre structure, et c’est aussi ce qui fait sa longevité : le bureau national porte la parole des étudiants en médecine. Il porte une parole éclairée, experte et collégiale.
    Nous souhaitons laisser à tous le temps d’assimiler, de comprendre et de réagir au sujet : je comprends vos inquiétudes, et votre envie de voir les choses bouger. Entendez aussi les contraintes d’une structure qui représente strictement les étudiants en médecine, et qui n’a pas vocation à leur confisquer la parole sitôt que la situation politique devient trop urgente.
    Ces débats sont l’occasion pour nous de défendre les conditions d’installations et de pratique de la médecine ambulatoire. Notre ambition est de rendre attractif ce mode d’exercice, et nous resterons vigilants vis-à-vis de toutes les mesures qui pourraient impacter sur les conditions d’exercice de notre futur métier.


    Démographiquement.

    VP Problématiques Professionnelles de l'ANEMF (14/15)


  4. #24
    Utilisateur Exceptionnel Avatar de Switch
    Inscription
    04-2008
    Âge
    31
    Ville
    Toulouse Purpan
    Année
    DESC
    Messages
    2 977

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Donc ni pour ni contre, bien au contraire. On prend le temps de mener un débat avec les étudiants (où quand comment ?) pour se faire un avis mais plutôt pour a priori. J'ai bon ?

  5. #25
    Membre Confirmé Avatar de C-Cristalline
    Inscription
    11-2006
    Ville
    Rennes
    Année
    DES 1
    Messages
    397

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Y a t'il une étude qui a montré un véritable renoncement aux soins hors CMU et soins dentaires/optiques ? (C'est une vraie question)
    Pour le reste, je comprend la réserve de l'ANEMF mais il faudra bien se positionner à un moment ou à un autre. Vous dites que vous voulez soutenir la médecine libérale mais absolument tout est fait pour qu'elle se casse la figure (y a t'il une seule mesure qui ai été prise pour soulager les charges administratives des médecins ces dernières années ?)

    Enfin, outre la lenteur de la CPAM, c'est la coordination avec les diverses mutuelles/assurances qui va être compliquée. Car les cas de tiers payant existant déjà sont souvent des couvertures à 100%. On court le risque de n'être plus seulement contrôlé par la sécu mais aussi par le privé. Les enjeux semblent énormes.
    ENFIN !

  6. #26
    Jeune Membre
    Inscription
    06-2013
    Âge
    35
    Ville
    Rennes
    Année
    DCEM 4
    Messages
    5

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Mouvement national des professions libérales le 30 septembre prochain, mais rien du côté des étudiants ?
    (bon moi je me sens pas trop motivée, ECN dans moins de 9 mois maintenant...)

  7. #27
    Membre Confirmé Avatar de C-Cristalline
    Inscription
    11-2006
    Ville
    Rennes
    Année
    DES 1
    Messages
    397

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Oui il serait peut être temps de se bouger non ?
    Outre le TPG on annonce la coordination de la médecine de ville par les ARS ! Et rien pour favoriser l'installation, ni pour faciliter les tâches administratives...
    En gros les médecins vont devenir des prestataires de l'état et des mutuelles. Super !
    ENFIN !

  8. #28
    Membre Confirmé Avatar de jeanot
    Inscription
    03-2004
    Âge
    33
    Ville
    Bordeaux
    Année
    DCEM4
    Messages
    1 166

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    indépendamment du bien fondé ou non de ce projet de réforme, je suis certain que si le ministère demandait à un grand groupe privé genre Google ou Apple de s'occuper de la mise en oeuvre du TPG avec guichet unique, échange des info entre cpam/mutuelle etc... je suis sur que ça serait mis en place en 1 mois et qu'on aurait un truc fonctionnel et peu chronophage pour le médecin.

    Mais... on est en France, donc c'est l'ASIP, la CPAM et le ministère accompagné de 6 comissions et 18 sous-comissions qui vont vouloir s'en occuper; et il faudra 5-6 ans pour arriver à développer un système bancal qui fonctionnera 1 fois sur 2 et que les jours impairs...

  9. #29
    Membre Confirmé Avatar de C-Cristalline
    Inscription
    11-2006
    Ville
    Rennes
    Année
    DES 1
    Messages
    397

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    Citation Envoyé par jeanot Voir le message
    indépendamment du bien fondé ou non de ce projet de réforme, je suis certain que si le ministère demandait à un grand groupe privé genre Google ou Apple de s'occuper de la mise en oeuvre du TPG avec guichet unique, échange des info entre cpam/mutuelle etc... je suis sur que ça serait mis en place en 1 mois et qu'on aurait un truc fonctionnel et peu chronophage pour le médecin.

    Mais... on est en France, donc c'est l'ASIP, la CPAM et le ministère accompagné de 6 comissions et 18 sous-comissions qui vont vouloir s'en occuper; et il faudra 5-6 ans pour arriver à développer un système bancal qui fonctionnera 1 fois sur 2 et que les jours impairs...
    Il me semble que pour les pharmacies se sont effectivement des organismes privés qui s'occupent de ça. Mais c'est à la charge du pharmacien, je n'ai aucune idée de combien ça leur coûte par mois.
    ENFIN !

  10. #30
    Membre Confirmé Avatar de Miralf
    Inscription
    04-2005
    Âge
    36
    Ville
    Nantes
    Année
    Médecin
    Messages
    1 983

    Par défaut Re : Pour un mouvement national des étudiants contre le Tiers Payant Généralisé ??!!!!!!

    entre le TPG et les déréglémentations et l'ARS qui gère votre futur installation, je me demande pkoi tous les internes ne sont pas encore en grève illimités !!! vous attendez quoi ?
    "Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme en ce qui concerne l'Univers".
    A. Einstein

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. Généralisation du tiers payant en 2017
    Par Koala_Maléfique dans le forum Actualités professionnelles médicales
    Réponses: 50
    Dernier message: 24-02-2014, 22:28
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 15-11-2012, 10:59
  3. Le tiers payant pour les seuls génériques
    Par Pissou dans le forum Actualités médicales
    Réponses: 23
    Dernier message: 01-09-2012, 20:43
  4. Tiers payant : faisable ?
    Par Miralf dans le forum Début d'activité, Installation et Remplacements
    Réponses: 6
    Dernier message: 16-02-2011, 10:20
  5. faire un tiers payant en visite
    Par ptitepomme dans le forum Début d'activité, Installation et Remplacements
    Réponses: 1
    Dernier message: 14-07-2010, 23:37

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •